Ce livre m'a été offert par mon amie Amélie. J'ai déjà lu des romans de cette auteure mais cela remonte à un petit moment. Cette lecture m'a permis de redécouvrir sa plume et son univers.

La vie de Mariah va être bouleversée lorsqu'elle découvre le cadavre de son père dans la résidence familiale avec à ses côtés sa mère, l'arme à la main et pleine de sang de la victime. Se peut-il que sa mère atteinte d'Alzheimer est commis un tel acte? Un de ses égarements l'a-t-elle poussé à abattre son mari d'une balle dans la tête? Tout le laisse en tout cas le penser car en plus d'être malade, Kathleen, la mère de Mariah, a découvert que son mari avait une relation avec une personne de leur entourage. Folle de rage, elle avait alors détruite les photos qui lui avait révélé cette liaison. 

Cette colère est tout d'abord la première piste des enquêteurs qui pensent avoir à faire à une scène de ménage ou une crise de jalousie ayant mal tourné. Mais lorsqu'ils apprennent l'existence d'une lettre écrite par le Christ que le défunt aurait authentifié avec certitude comme authentique, leur théorie n'est plus si plausible. Surtout que la dite lettre reste introuvable. Un objet d'une telle valeur marchande et historique ne peut qu'attirer les convoitises. 

Ce roman est un policier comme s'est bien les faire Mary Higgins Clark. L'intrigue est bien trouvée et les personnages cohérents. Toutefois, je n'ai pas vraiment accroché à cette lecture. J'avoue avoir deviné assez rapidement le fin mot de l'histoire.  De plus, je n'ai pas vraiment réussi à m'attacher aux personnages. Je pense que je m'attendais un peu trop à un roman à la "Dan Brown" avec davantage d'énigmes historiques. 

Ce fut tout de même une lecture assez agréable. 

Synopsis

Mariah découvre sa mère, une arme à la main, près du cadavre de son père. La culabilité de Kathleen Lyons, atteinte de la maladie d'Alzheimer, ne fait aucun doute pour la police. Mais Mariah n'y croit pas une seconde. Spécialiste d Léa Bible, Jonathan Lyons venait de faire une découverte insolite: une lettre de Jésus adressée à Joseph d'Arimathie, élucidant le mystère des fameuses "années perdues", volées dans la bibliothèque du Vatican au XVe siècle. Une nouvelle extraordinaire pour la chrétienté. Aurait-on assassiné Jonathan pour récupérer le précieux parchemin? Déterminée à découvrir la vérité, Mariah va mener l'enquête au péril de sa vie.. Un suspense éblouissant avec lequel Mary Higgins Clark joue de tous les codes du thriller initiatique avec un talent inégalable. 

Les années perdues de Mary Higgins Clark
Retour à l'accueil