Ce livre m'a été envoyé il y a quelques mois par Corentine Rebaudet pour que je puisse le lire et le chroniquer. Je remercie d'ailleurs chaleureusement l'auteure pour sa confiance et sa patience car j'ai mis plusieurs mois à le lire. 

Nous sommes à l'aube de l'An 2000, plus précisément le 31 décembre 1999. Gabrielle, Ophélie et Jérôme se retrouvent à Lyon après des années sans contacts. Ils sont au chevet d'Edith, leur mère, décédée d'un cancer plus tôt dans la journée. Ils découvrent le cancer de leur mère en même temps que sa mort. Les enfants et la mère n'étaient pas très proche. Gabrielle, Ophélie et Jérôme ont la même mère mais pas les mêmes pères. Ils n'ont pas été élevé ensemble et ont peu d'affinités les uns envers les autres. 
Cette soirée de réveillon, sous forme de veillée funèbre, est le début d'un nouveau questionnement familial. Edith a légué à chacun de ses enfants une lettre personnellement adressée. Mais parmi le lot, une quatrième destinée à "Icare" apparait mais aucun d'entre eux ne sait de qui il s'agit. 
Les enfants désormais adultes se trouvent face à un mystérieux secret familial qui semble résonner en eux. Chacun repart dans son quotidien mais ce mystère va très rapidement les rattraper. 

Je vous avoue que dans un premier temps, j'ai failli abandonner ma lecture. L'un des sujets abordé m'a effrayé. La situation concernant Gabrielle est un événement que j'ai toujours fortement redouté à titre personnel. Cela m'a angoissé et a bien failli me faire stopper ma lecture. Mais je me suis attachée aux personnages, surtout à Ophélie, et j'ai moi aussi voulu découvrir le secret familial. 
J'espérai aussi que la famille se ressoude, que Gaby, Ophé et Jérôme trouvent leur places les uns par rapport aux autres. 

Je n'ai pas du tout regretté d'avoir continué ma lecture. C'est même le contraire. J'ai beaucoup aimé ce roman qui ne ménage pas la famille et qui montre une autre réalité du rôle de la mère dans une famille (même si je n'ai pas du tout retrouvé la mienne dans le personnage d'Edith:-). 

Je l'ai trouvé juste, bienveillant et touchant.

Synopsis

Deux soeurs et un frère, de pères différents, se retrouvent autour de leur mère décédée, Edith. Ils n'ont jamais rien construit de solide, se voyant rarement, se connaissant tout juste. 
À l'aube du nouveau millénaire Gabrielle, l'aînée, se découvre une grossesse surprise, Jérôme, quant à lui, s'enfonce dans la marginalité à Grenoble, au milieu de la drogue et de la peinture, Ophélie, la dernière, est aux prises avec un conjoint violent et tente de surnager dans ses études de médecine. Gabrielle décide de retourner sur les traces d'Edith dans la campagne lyonnaise, auprès de Théodore, son dernier mari. Elle emporte avec elle une lettre reçue de l'infirmière l'ayant soignée et portant le prénom « Icare ». Qui est-il ? Est-il en vie ? Bien vite les théories s'accumulent, tandis qu elle doit faire avec une grossesse non désirée. 

Partant d'un drame, acte terrible et insensé, L'arrondi silencieux raconte une fratrie éparse, les blessures de l'abandon, le tâtonnement des retrouvailles et les doutes de la maternité.

 

L'arrondi silencieux de Corentine Rebaudet
Retour à l'accueil