Avec "La griffe du diable", je me suis lancée dans l'inconnu. Je ne connais ni l'auteur ni l'histoire. Mais j'aime les découvertes et j'ai donc entamé ma lecture.

Jennifer Dorey est une journaliste londonienne qui suite à un reportage qui a mal tourné est retourné vivre chez ses parents à Guernesey, une petite île britannique. Elle retrouve les lieux de son enfance mais aussi son entourage. Elle reste dans la même filière professionnelle et travaille pour les "Nouvelles de Guernesey", le journal local.

Plusieurs mois après son retour, Jennifer alias Jenny, se voit confier un reportage sur une mort tragique. Une jeune fille a été retrouvé sur la plage, morte noyée. Accident? Suicide? Le décès est très vite classé en mort inexpliqué et mis au placard. Mais de nombreux éléments retrouvés sur les lieux et sur le corps, laisse place à une autre hypothèse. De plus, cette mort semble étrangement faire écho à d'autres cas similaires de décès qui se sont déroulés sur les îles dans les dernières décennies. 

Jenny va donc enquêter de son côté, secondé par un allié de taille, et ce qu'ils vont découvrir va déclencher la fureur mais aussi la peur des habitants de l'île.

Ce roman est construit en chapitre "saute-moutons". Des chapitres sont attribués à jenny, à Michael (un policier) et à un autre mystérieux personnage qui semble lié aux meurtres. On découvre avec ce dernier personnage un contexte historique particulier qui sera indispensable à la résolution de l'enquête. 

A cause de la fatigue, j'ai mis plus d'une semaine à lire ce polar. Les 50 dernières pages sont restées en suspens bien 5 jours, une torture quand on veut connaître la fin :-) C'est un bon policier avec un personnage blessé par la vie mais qui ne lâche rien. J'aime beaucoup l'ambiance qui se dégage des îles, frappées par les éléments. C'est un peu une ambiance de huit-clos mais à plus grande échelle. 

Je pense lire la suite qui sort très bientôt en grand format. 

Synopsis

Poursuivie par ses démons, Jennifer Dorey a quitté Londres pour retourner dans sa maison d'enfance avec sa mère, à Guernesey, où elle est devenue reporter au journal local. Elle pensait pouvoir souffler un peu. Elle avait tort.
Quand le cadavre d'une jeune femme s'échoue sur une plage, la journaliste mène sa propre enquête et exhume plusieurs morts similaires qui s'étendent sur une cinquantaine d'années. Plus troublant encore, toutes les victimes avaient sur le bras des marques semblables à un symbole gravé sur un rocher de l'île : les " griffes du diable ", dont la légende veut qu'elles aient été laissées par Satan lui-même...

La griffe du diable de Lara Dearman
Retour à l'accueil