Ce sont les éditions Lamartinière qui m'ont contacté via mon compte Instagram pour me proposer la lecture de ce livre. Après lecture de la 4eme de coup, je n'ai pu que dire oui.

Patrick, Sarah, Mia et Joe semblent tout réunir pour former une famille heureuse. Ils habitent une jolie petite maison de banlieue, ils vivent convenablement et ne semblent pas avoir de problèmes familiaux. Mais quand le vernis vient à se craqueler ce qu'il révèle n'est pas la vision parfaite que nous avions. 

Sarah, la mère de famille, ne travaille pas. Elle est mère au foyer. Depuis le décès de sa mère 6 mois plus tôt, elle perd pied. Souffrant d'une dépression, elle a du mal à remonter la pente. Suite à un accident, Patrick, le père de famille, prend la décision de déménager pour repartir de zéro et vivre la vie parfaire dont il rêve depuis son enfance. 

Et cela tombe bien, la "Maison du crime" où il a grandit avant une tuerie est enfin en vente. Après avoir patienté plus de 15 ans, Patrick va retrouver la maison de son enfance. Mais une fois sur place, Sarah et les enfants déchantent vite. La maison est vieille, abimée, humide. Et puis comment vivre dans une maison où 3 membres d'une même famille ont été violemment assassinés par arme blanche. Hantés par de violents cauchemars, se sentant épiés, Sarah et les enfants vont vite déceler des défaillances dans la maison. Quant à Patrick qui ne semble rien remarquer, il devient de plus en plus agressif et irritable.

Cela vous rappelle quelque chose? C'est fort possible! Je ne vous cache pas qu'il y a quelques ressemblances avec le célèbre Shining de Stephen King. 

Ce roman a une ambiance assez lugubre. On sent l'aura de la maison néfaste sur ses habitants. Mais cela a-t-il toujours été le cas ou la maison a-t-elle emmagasiné la folie des hommes? 

Pas de surnaturel dans ce roman. J'avais peur qu'il y soit fait mention d'esprits ou de fantômes mais rien de tout cela. L'auteure joue sur le côté psychologique des personnages. Sarah est-elle parano? Son marie devient-il fou? ou l'a-t-il toujours été? 

Des secrets longtemps enfouis vont être révélés éclairant ainsi de nombreuses actions d'un regard nouveau. 

J'ai bien apprécié ma lecture. J'ai beaucoup aimé le côté psychologique des personnages. Je dirai que c'est un bon polar domestique, bien écrit avec un vrai suspense et une vraie tension. 

Synopsis

La maison où Patrick a passé toute sa jeunesse n'est pas une demeure comme les autres. Quinze ans plus tôt, elle a été le théâtre d'un drame inconcevable : toute une famille y a été retrouvée, massacrée. Patrick garde pourtant des souvenirs irremplaçables dans ces lieux, comme seule l'enfance sait en créer. Il décide de la racheter. Sa femme, Sarah, et leurs deux enfants s'y installent à contrecœur. Le délabrement, l'atmosphère sinistre qui colle à la maison oppressent Sarah. Ses psychoses reprennent, de plus en plus sombres. Des voisins épient chacun de ses mouvements. La tension monte.
?Dans ce roman tortueux, imprévisible, Vanessa Savage braque la lumière sur chacun des personnages, tour à tour. Patrick, Sarah – et le lecteur – sauront-ils résister à cette infernale spirale du doute et de l'enfermement ? Et jusqu'où les entraînera-t-elle ?

 

La maison de Vanessa Savage
Retour à l'accueil