J'ai la chance de recevoir Fabienne Périneau en dédicace très prochainement dans la librairie où je travaille. C'était donc l'occasion de découvrir son roman parut pendant la rentrée littéraire de janvier 2020. 

Georgia, que tout le monde appelle Jo à son plus grand déplaisir, est maman de jumeaux et vit depuis peu une romance avec Raphaëlle. Cet homme lui fait du bien après de longues années passées avec ce qui se rapproche le plus d'un pervers narcissique. Georgia a donc quitté Romain, le père de ses enfants, aux grands désarrois de sa famille. 
En parallèle à cela, on sent que Georgia a une relation assez compliquée avec sa famille, surtout avec sa mère. On apprend assez rapidement dans le livre qu'elle a beaucoup demandé d'amour et d'attention à sa mère mais qu'elle n'a malheureusement pas eu ce qu'elle souhaitait. La raison en est simple: Georgia a un secret et pense que sa mère le connaît. Et ce secret est lourd à porter, d'autant plus quand on a 8 ans. Car ce que cache Georgia, qui a la quarantaine, elle le porte depuis son enfance, depuis cet été chez son oncle et sa tante. 

Un roman bouleversant sur les familles et surtout sur leurs secrets et leurs tabous. On ne peut que s'attacher à Georgia qui toute sa vie aura été mal jugée et mal estimée par son entourage. Les questions qu'elle pose ressemble beaucoup a de la rébellion pour son frère et sa soeur alors qu'elle cherche juste des réponses aux questions qui sont en suspens dans la famille. 

Je pense que vous l'avez deviné à la lecture de ce résumé, le livre traite un sujet encore plus grave. Les faits sont déjà durs mais l'accueil que vont y accorder certaines personnes de l'entourage de Georgia lorsque que plus de 30 ans après elle va vouloir en parler , est encore plus dur à encaisser. Pourquoi parler après autant de temps? Parce que la vérité l'étouffe, parce qu'elle est mère et ne peut tolérer que cela arrive à ses enfants et parce que 30 ans après, elle ne cesse d'y penser. 

L'écriture est fluide. J'ai juste eu du mal parfois à identifier les flash-back car aucune annotation ou tête de chapitres ne l'identifie. Un roman que j'ai lu en à peine 2 jours.

Synopsis

« Tout le monde m’appelle Jo. Mon frère, ma sœur, mon oncle, ma tante.
Je déteste.
Jo, c’est un raccourci pour ne pas flâner en chemin, c’est le dernier des frères Dalton, un boxeur, une peluche, un chien, mais ce n’est pas Georgia.
Pour aller vite, ma mère aussi m’appelle Jo. Georgia c’est trop long à dire, et il y aurait tant à dire.
" Jo, mets ta chemise ! Tu es très jolie avec."
Ça aussi je déteste. 
Si j’avais pu ne pas être jolie, rien, peut-être, ne serait arrivé. »

Georgia aurait dû rester, pleurer. Pleurer sa mère. Cette mère dont elle a attendu, espéré, pendant plus de trente ans, un geste, un mot. Cette mère pour qui aujourd'hui, elle revient à l'Hôtel du Bord des vagues où justement tout est arrivé. Elle rejoint sa famille qui ne sait rien. Mais voudra-t-elle vraiment savoir ? 

Un roman puissant et lumineux à l'image de son héroïne, empreint de justesse et d'émotion.

Je ne veux pas être jolie de Fabienne Périneau
Retour à l'accueil