J'aime beaucoup les livres de cet auteur. La saga policière qu'il fait avec Ari Thor est l'une de mes préférées. Avec "La dame de Reykjavik", j'ai eu envie de retrouver le style de l'auteur et découvrir une autre partie de son univers. 

Hulda est enquêtrice au sein de la police de Reykjavik. Elle est à quelques mois de la retraite mais ne souhaite pas arrêter de travailler. Son travail est sa passion. L'idée de la retraite et de la solitude qu'elle va entrainer ne la réjouissent pas. 
Un matin, son supérieur va la convoquer et lui annoncer que sa fin de service va arriver plus vite qu'elle ne le pense car un officier a déjà été recruté pour la remplacer. Ne voulant rien lâcher, Hulda va demander à son chef de s'occuper d'une dernière affaire. 
Hulda doit faire son choix dans les affaires non résolus et s'oriente vers le meurtre d'une réfugiée russe, Elena, qui semble tombé dans l'oubli.
Hulda va très vite se rendre compte que son collègue a mener l'enquête à la va-vite et elle relève de nombreuses lacunes et oublis. 
Hulda souhaite terminer sa brillante carrière sur cette affaire, mais va-t-elle y arriver?

Je vous avoue que j'ai été déçue par ma lecture. C'est une grande déception car, d'habitude, j'aime beaucoup cet auteur et ces histoires. J'ai trouvé l'histoire creuse et peu approfondi. Je n'ai pas réussi à m'attacher à Hulda. Elle n'a pas eu une vie facile, la rendant vulnérable, mais cela n'a pas réussi à me rendre le personnage attachant. J'ai eu la confirmation de ce sentiment à la fin du livre. 

Je pense lire les autres livres de la saga Ari Thor mais pour les autres, je vais attendre un peu :-)

Et vous, avez-vous déjà lu cet auteur? Qu'en avez vous pensé?  

Synopsis

La perspective de la retraite n'enthousiasme guère Hulda, une des inspectrices les plus douées de la police de Reykjavík. Comme dernière faveur, elle obtient de son patron la réouverture d'une affaire non résolue sur la mort d'une jeune Russe. Hulda n'a que quinze jours devant elle pour cette ultime mission qui va la contraindre à affronter ses propres démons.

La dame de Reykjavik de Ragnar Jonasson
Retour à l'accueil