Dans le cadre du #challengedelete (un livre que j'ai depuis longtemps dans ma bibliothèque) que j'organise sur ma page Instagram, j'ai ENFIN sorti ce livre de ma bibliothèque qui s'y trouvait depuis bien 6 ans. 

L'année dernière, j'ai lu "Soeurs" du même auteur et me suis un peu spolié les 2 tomes précédents que je n'ai pas lu. Mais comme j'ai une assez mauvaise mémoire, j'ai oublié une bonne partie des éléments révélés. J'ai donc pu pleinement apprécier ma lecture :-)

Dans ce troisième tome, on retrouve l'inspecteur Martin Servaz en maison de repos. Il a vécut un élément traumatisant qui lui a fait perdre les pédales. Le tueur en série Hitman rôde toujours autour de lui et lui a envoyé un colis macabre qui a fait perdre tout espoir à Martin de retrouver vivante sa compagne Marianne. 
L'inspecteur reçoit également un autre colis contenant la clé d'une chambre d'hôtel. En enquêtant, il s'aperçoit que cette chambre a été le théâtre d'un drame un an plus tôt. En effet, une artiste s'est donnée la mort de manière très violente. Le suicide est indéniable mais Servaz va vite se rendre compte qu'un cheminement machiavélique à mener la jeune femme au geste fatal. 
En parallèle à cela, on suit Christine qui est animatrice radio. Le soir de Noël elle découvre une lettre de suicide dans sa boite aux lettres. A partir de cet instant sa vie va basculer dans le cauchemar. 

Mais quelle angoisse! Cela fait longtemps qu'un livre ne m'avait pas autant angoissé. J'ai tremblé pour la vie de Christine. Sa descente en enfer est effrayante. Ce livre met en avant l'emprise que certaines personnes toxiques peuvent avoir sur d'autres. C'est un scénario totalement machiavélique qui fait froid dans le dos. 
J'ai adoré retrouver Martin Servaz. C'est un personnage littéraire que j'aime beaucoup. Il a été tabassé par la vie mais fait du mieux qu'il peut pour s'en sortir. Je me suis aussi beaucoup attaché à Christine qui va se révéler bien plus forte qu'elle n'en a l'air. 

Un thriller palpitant qui m'a tenu en haleine jusqu'a la fin. Mais pourquoi ai-je autant attendu pour le lire? 

 

Synopsis

« Tu l'as laissée mourir... ».
Le soir de Noël, Christine Steinmeyer, animatrice radio à Toulouse, trouve dans sa boîte aux lettres le courrier d'une femme qui annonce son suicide. Elle est convaincue que le message ne lui est pas destiné. Erreur ? Canular ? Quand le lendemain, en direct, un auditeur l'accuse de n'avoir pas réagi, il n'est plus question de malentendu. Et bientôt, les insultes, les menaces, puis les incidents se multiplient, comme si quelqu'un cherchait à prendre le contrôle de son existence. Tout ce qui faisait tenir Christine debout s'effondre. Avant que l'horreur fasse irruption.
Dans les ténèbres qui s'emparent de sa vie, la seule lueur d'espoir pourrait bien venir d'un certain Martin Servaz.

N'éteins pas la lumière de Bernard Minier
Retour à l'accueil